Contribution à l’étude des champignons mycorhiziens chez le pistachier de l’Atlas en milieu aride, Wilaya de Djelfa

Bouabdelli Z., Belhadj S Smail-Sadoun N

الملخص


Il est très répondu dans les régions semi-aride et aride, en Algérie le pistachier de l’Atlas est l’un des arbres endémiques de l’Afrique du Nord, et sa rusticité ainsi que la possibilité de croitre sur les sols pauvres sont des caractéristique qui le rendent intéressant quant à son utilisation dans les programmes de reforestation et de sylviculture dans les zones semi-arides et arides, en plus de sa fonction écologique, l’espèce assure d’autres fonctions économique et socioculturelle. Notre travail de recherche est une première étape à l’identification et la  détermination des champignons mycorhiziens qui jouent un rôle dans  l’adaptation de cette espèce aux conditions extrêmes des milieux. On a choisi la population naturelle localisé à la daya de Chaàla situé à Messaàd (wilaya de Djelfa). Ses racines fines ont été décolorées après colorées par le bleu de trypan pour pouvoir observer les différentes structures de ces champignons. Les observations microscopiques montrent qu’il existe des champignons dans le parenchyme cortical des racines, ils sont de type endomycorhizes, caractérisés par la présence des arbuscules, des vésicules et des hyphes siphonnés. Au terme de cette résultat, on peut confirmer que la résistance de cet arbre c’est due à ces champignons, mais le fonctionnement de cette symbiose restent encore inconnus même si de gros progrès dans la compréhension de ces mécanismes qu’ont été


faits avec le développement des techniques de biologie moléculaire et d’analyses génétiques. De ce fait, l’application des techniques d’inoculation de champignons mycorhiziens dans l’amélioration de la biomasse végétale de certaines espèces qui ont un intérêt écologique et économique certain, est de rigueur.

 

Mots clés : Djelfa, mycorhize, Pistachier de l’Atlas, milieu aride et semi aride.

 

 

 

 


المراجع


-BENABID A. et FENNANE M., 1994. Connaissances sur la végétation du Maroc : phytogéographie, phytosociologie et séries de végétation. Lazaroa 14 p.

-BENHSSAINI H. et BELKHODJA M., 2004. Le pistachier de l’Atlas en Algérie entre la survie et disparition. La feuille et l’aiguille 54: 1-2 p.

-FENNANE M., IBN TATTOU M., OUYAHYA A. et EL OUALIDI J. 2007. Flore pratique du Maroc. Manuel de détermination des plantes vasculaires. Vol : 2 Eds : Institut Scientifique. Rabat. 636 p.

-FORTIN J., CHARISTIAN P. et YVES P., 2008. Les mycorhizes : la nouvelle révolution verte. Edition multi monde.138 p.


المراجع العائدة

  • لا توجد روابط عائدة حالياً.




جميع الحقوق محفوظة 2008 © مجلة الواحات للبحوث والدراسات
P-ISSN: 1112-7163
جامعة غرداية - الجزائر